Samedi 5 novembre : Grande marche pour Adama Traoré. Faisons front contre l’impunité !

Trois mois après la mort d’Adama Traoré par la gendarmerie, la famille réclame encore et toujours justice et vérité.
Sans justice vous n’aurez pas la paix ! Rendez vous 13h à Place du Châtelet !

13h : RDV Place du Châtelet, métro Châtelet. Grande Marche pour Adama de Châtelet à République
16h : Meeting à République
Avec prises de parole de familles de victimes, de militants contre les répressions et d’artistes en soutien.

affiche_marche_pour_adama_format_a4

3 mois après la mort d’Adama Traoré, la famille réclame encore et toujours justice et vérité pour qu’en plus du dépaysement qui vient d’être décidé [1], des mises en examens puissent être effectuées.
La justice est un droit auquel on ne peut prétendre sans se battre, les jours, les semaines et les mois passent mais on ne lâche rien.
#JusticepourAdama
#JusticepourTous

Notes

[1]] Note de la modération : en règle générale, le tribunal où a été commise une infraction (en matière pénale) ou bien celui dans lequel vit le justiciable (en matière civile) est compétent pour juger une affaire. Néanmoins, la Cour de cassation peut déssaissir un tribunal « pour sûreté publique », « dans l’intérêt d’une bonne administration de la justice » ou pour « suspicion légitime » à l’éghttp://paris-luttes.info/samedi-5-novembre-grande-marche-6979ard du tribunal en question. Par conséquent, le dépaysement judiciaire c’est l’action de dessaisir cette juridiction de « proximité » pour renvoyer l’affaire à un autre tribunal.

Source : Paris-luttes.info

Auteur de l’article : CGARP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *